avocat indemnisation accident marseille

Actualités

RSS

La face cachée de l'expertise médicale

Accident indemnisation prejudice
La face cachée de l'expertise médicale

A la suite d'un accident, l'assureur du responsable (voire votre propre assureur par délégation) doit mettre en place une expertise médicale afin d'évaluer vos préjudices et vous proposer ainsi une indemnisation amiable.

Cette expertise se veut rapide et intéressante pour la victime. Or, il n'en est rien et s'avère très souvent décevante...

Une victime livrée à elle-même

Blessée dans sa chair, parfois seule, ignorant ses droits, la victime désemparée va vivre un grand moment de solitude face à l'expertise médicale, parfois très longue, qu'elle subira comme une nouvelle épreuve, entourée de personnes ayant peu d'empathie et durant lequel sa vie intime sera passée au crible.

Très souvent mal informée sur ses droits, sur la possibilité de refuser l'expertise amiable, sur la possibilité de se faire assister par un médecin de son choix, sur l'existence de tous les postes de préjudices,...la victime va se retrouver baladée, infériorisée par une situation inhabituelle qui échappe à son contrôle.

L'Expertise médicale amiable : le faux frère

Par nature, la victime va faire confiance à son assureur et ce pour les raisons évoquées ci-dessus. Or, elle ne sera pas toujours en possession de tous ses moyens intellectuels pour pouvoir analyser la situation et discuter au mieux de ses intérêts avec l'assureur qui, il ne faut jamais l'oublier, est également le régleur.

Ce qui veut dire que la compagnie d'assurance, loin d'être une société caritative, demeure une société commerçante dont les maîtres mots sont : rentabilité et économie.

Il existe donc un déséquilibre évident entre la puissance décisionnelle et économique de l'assureur et la victime seule et mal informée.

Le doute profite à l'assureur

L'Expert amiable n'est pas un "ami" de la victime. Il est mandaté et payé par l'assureur. Cette situation de subordination de l'Expert à l'assurance n'est pas sans conséquences sur l'examen de la victime et sur l'évaluation des préjudices qui risque d'être minorés voire ignorés.

Lors du dépôt de son rapport par l'Expert de la compagnie, l'assureur va ensuite faire sa propre analyse du rapport et proposer, sans débat contradictoire avec la victime donc sans évaluation de ses besoins, une indemnisation qui sera dans 100 % des cas bien en deçà de la somme à laquelle aurait pu prétendre la victime.

En conclusions, il est impératif d'avoir recours à un médecin indépendant qui devra assister la victimle à l'occasion de l'expertise médicale. Mais il est tout aussi impératif de prendre conseil auprès d'un avocat spécialisé en réparation du dommage corporel.

Ainsi, entourée de personnes spécialisées et indépendantes, la victime pourra sans crainte et en toute confiance, préparer en amont son expertise et faire entendre sa voix. La seule qui mérite d'être écoutée...

« Retour





actualités protection victimes